Le blog

[Interview] Au coeur de la semaine challenge avec le vécu de nos intervenants !

Présentez-vous-en quelques mots ? Parcours professionnelle etc... ?

Je m'appelle Magali Thépot, je suis consultante en marketing digital et e-commerce. J'ai longtemps travaillé en agences web où j'ai accompagné différents acteurs dans leur stratégie de vente en ligne et j'ai décidé il y a quelques mois de me lancer comme consultante indépendante. J'interviens également auprès des 2èmes années de BFS ISG en marketing digital et Big Data et en e-commerce auprès des 5èmes années de MCS ISEG.

Jean-Philippe Magne, je suis animateur radio depuis plus de 20 ans, présentateur d'événements, et depuis 2011 intervenant à l'ISEG. J'ai créé ma société en 2014, Key Vox, qui regroupe toutes mes activités :
- radio (pour le site Winamax)
- animation et voix
- formation professionnelle en prise de parole en public

Sans titre-1.jpg

Pourquoi avoir choisi de participer à cette semaine challenge en tant qu'intervenant ?

Magali Thépot : Je trouve que le format challenge est une réelle opportunité pour les étudiants de se tester et de mettre en application concrètement des concepts théoriques vus en cours. C'est une vraie mise en situation professionnelle pour eux à la fois stimulante et valorisante, chacun peut y exprimer ses sensibilités, ses idées et le travail en équipe est souvent révélateur des tempéraments de chacun.

Jean-Philippe Magne : On m'a proposé de participer à cette semaine challenge pour encadrer les étudiants et les accompagner en particulier sur la présentation orale de fin de challenge.

Qu'est-ce que cela vous à apporté ?

Magali Thépot : C'est toujours enrichissant pour nous intervenants d'accompagner sur plusieurs jours les étudiants sur un projet, c'est aussi valorisant pour nous de les voir progresser sur la semaine, prendre conscience de leurs capacités... Professionnelle du digital, les challenges de cette session étaient également particulièrement intéressants pour moi car pleinement dans l'actualité de mon métier.

Jean-Philippe Magne : C'est évidemment très intéressant de découvrir des projets imaginés par des étudiants, et c'est bien sûr une satisfaction de les coacher dans le domaine de la prise de parole et de les amener à prendre conscience de l'importance du pitch. La contrainte de temps (1 semaine) est évidemment un challenge pour moi en tant que formateur.

Quel était le projet le plus intéressant selon vous ?

Magali Thépot : Je trouve que 2 équipes se sont distinguées dans la semaine mais leur investissement, leur motivation et la qualité de leur projet :
- honneur aux filles, le projet de Jessica et Salomé "Home&Cook" qui propose des cours de cuisine à domicile mais entre particuliers. Le projet est bien pensé, les filles se sont beaucoup investies toute la semaine et personnellement j'aurais bien besoin de ce type de service !
- le projet de Max, Bouba, Valentin et Aurélien : "Buy it easy" qui propose une application dédiée à l'achat en point de vente avec notamment la possibilité de payer ses achats avec son mobile et de désactiver les anti-vols. Le sujet est pleinement dans l'actualité du commerce connecté et je suis convaincue qu'une solution comme la leur arrivera très vite sur le marché !

Mais, dans l'ensemble les équipes se sont toutes bien investies pour proposer des concepts intéressants, je suis surprise par la qualité et la pertinence des idées de plusieurs groupes !

Jean-Philippe Magne : Beaucoup de projets étaient dignes d'intérêt, chacun à des niveaux différents, difficile d'en ressortir un seul. Je dirais "Buy it easy", "Vroomiz" et "Home & cook".

Point positif et point négatif de cette semaine ?

Magali Thépot : Globalement les équipes ont montré une véritable envie de bien faire, de se distinguer et de proposer une prestation de qualité.
Mon petit conseil pour le prochain challenge : ils négligent trop souvent la phase d'analyse de l'existant et de la concurrence en se focalisant trop et trop vite sur leur idée. C'est dommage, cette étape est souvent une opportunité de valider la pertinence de son concept et ses avantages concurrentiels, son positionnement...

Jean-Philippe Magne : Positif : en peu de temps, les groupes ont réussi à produire beaucoup de travail (dossier papier, site, slides, pitch oral) et c'est déjà un exploit. La plupart des groupes ont été demandeurs des conseils des intervenants et en ont tenu compte. C'est agréable de mesurer les progrès effectués en seulement quelques jours.
Je ne parlerai pas de points négatifs mais de pistes d'amélioration : je pense qu'il aurait été souhaitable d'avoir plus de séances de coaching par groupe "imposées" pour que les étudiants aient un peu plus conscience de ce qu'il leur restait à accomplir au jour le jour, et ne pas négliger la présentation orale finale qui est un exercice très difficile, et qui ne s'improvise pas.

Merci Magali Thépot et Jean-Philippe Magne d'avoir répondu à nos questions !