Le blog

[Rencontre] M. Torkington, directeur général de l'hôtel de luxe "Le Saint-James" à Bouliac

Mercredi 18 novembre, les étudiants de l'ISEG Business & Finance School on eu le privilège de visiter l'hôtel de luxe et le restaurant étoilé « Le Saint James » à Bouliac et de rencontrer le directeur général M. Torkington.

L'hôtel a été construit en 1989 par Jean Nouvel (célèbre architecte). Il est divisé en 4 parties, reliées par une galerie dans un espace épuré et contemporain. En plus de l'hôtel, ce superbe cadre dispose d'un restaurant étoilé au guide Michelin dont le chef est Nicolas Magie.
Au sein de ce Relais & Châteaux, on retrouve une école de cuisine qui propose des cours ouverts à tout publics, des enfants aux grands-parents et des débutants aux talents confirmés.

thumb_15__1920x1080.jpeg


Après une visite des lieux, nous avons pu écouter et débattre avec M. Torkington, directeur général du St-James.

AT-2009.JPG


M.Torkington est natif anglais. Resté en Angleterre jusqu'à l'âge de 18 ans, il est ensuite parti en Espagne pour ses études puis a enfin intégré l'Institut de Haute Etude à Glion en Suisse. Il a ensuite travaillé pendant 10 ans en temps que manager dans l'hôtel Le Mas Candille (Provence). Puis, il est parti en Martinique pendant 1 an pour travailler au Cap Est Lagoon, Resort & Spa en temps que General Manager. En 2012, il revient en France pour prendre la direction générale du St-James en étroite collaboration avec ses propriétaires.

12241707_835127126597730_3668196883310461809_n.jpg

Durant le débat, nous avons pu comprendre que la gestion d'un hôtel de luxe et d'un restaurant étoilé en terme de management, risque financier et image de marque semble particulièrement complexe. En effet, dégager des bénéfices dans un restaurant gastronomique est souvent difficile car les matières premières sont de qualité et ont donc un prix élevé. Auparavant, le restaurant avait pour habitude de faire de la marge sur la vente de bouteille de vin mais avec les contraintes de sécurité routière, les clients consomment beaucoup moins. Le restaurant est donc en train de refléchir à une offre plus diversifiée de vin au verre.
L'établissement souhaiterait également acquérir une deuxième étoile au guide Michelin dans le but de gagner en visibilité notamment vers la clientèle internationale. M. Torkington a évoqué la concurrence comme un atout qui permet de renforcer l'attraction tourisitique de Bordeaux avec des chefs comme Gordon Ramsay, Joël Robuchon... Mais les exigences du guide ont de vraies conséquences financières et RH surtout pour un établissement de cette taille.

Merci à M.Torkington de nous avoir accordé de son temps et merci de la visite !